fdv_carrefour
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Carrefour et la force du prix en entrée de saison

Mi-mars 2021, en périphérie d’Avignon, comme partout en France, c’est le début de la saison de fraises françaises. C’est un moment clé pour les variétés de début de saison, dont la première d’entre elles, la célèbre gariguette.
L’hypermarché Auchan a réalisé une magnifique tête de gondole avec 4 références de fraises origine France, et même locale. Il y a deux paniers 1kg de fraise, dont un produit à Pernes-les-fontaines. Cette commune abrite un des premiers producteurs mis en valeur par la démarche “petit producteur”. Il y a aussi de la fraise gariguette en barquette 250g bien en évidence sur la même tête de gondole à 4,29€ soit 17,16€/kg. Les fraises espagnoles sont dans un meuble bas en retrait. Dans ce rayon, le début de saison est donc bien marqué avec du choix, des produits ultra-locaux et de la qualité. Le même jour et quelques instants avant, à la radio, carrefour communiquait sur la fraise gariguette avec un prix de 2,59€ la barquette de 250g soit 10,36€/kg (annoncé ici). Même produit, deux prix, 1,70€ soit 65% d’écart. Cet écart de prix est essentiellement dû à la différence de marge brute entre les deux enseignes. On mesure là toute la puissance de la communication en début de saison. A peu de frais, Carrefour marque l’avantage avec un écart considérable aux yeux du client, le produit étant bien identifiable et comparable. Les clients des autres enseignes ne se rendront pas nécessairement chez Carrefour pour y acheter la fraise gariguette, mais ils auront pu constater l’écart et entrer dans le doute sur le prix de leur magasin habituel. Avec la répétition des exemples par la démarche “prix imbattables” en produits frais Carrefour creuse le sillon de l’image prix d’une catégorie sensible au sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page